​Edito : ​A l’heure des comptes

​Evidemment, maintenant que le décompte des cas et des décès liés à l’épidémie de Covid a significativement diminué, c’est le contre coup économique qui préoccupe. Les points de PIB perdus, la récession probable, ​et jusqu’à quand ? 

Mais ​d’autres types de comptes se règle en ce moment. Les dérapages – financiers et de délais – des grands projets d’infrastructure, par exemple. Et celui ​des différents de visions stratégique et d’investissements lourds ​au sein de Keolis. Celui encore de notre ​incapacité à faire face à des cyberattaques dont la seule certitude est la multiplication certaine à l’avenir. Celui que les petits opérateurs règlent aux ​grandes incapables de prendre des décisions au sujet de trains de nuits ou d’une vision moins « étoilée » de la desserte ferroviaire. Ou encore, celui que la Suisse met en evidence de manière criante : les bénéfies d’autoroutes ferroviaires que nous négligeons pourtant depuis longtemps.

Et si ce séisme sanitaire avait ​de plus nombreuses répercutions que ce que l’on imagine ?

​L’actu de ​ce numéro

​Parce que tout n’est pas crise financière et sociale dans le monde, voici une image du Japon ferroviaire du blog La Joie d’être …

Saga, la gare ferroviaire d’Uranosaki sous les sakura​ (c) La joie d’être

Contactez-nous !

Un commentaire, un point de vue, une information à partager ? Ecrivez-nous et nous ferons suivre dans un prochain numéro ! A vos claviers.

PrénomNomAdresse emailMessage​Envoyer votre message